Linda Chiaradia

Membre associé

Membre associé de Belgorage, Mme Linda Chiaradia exerce comme associée auprès de Mr. Michael Baillie dans les relations sociales ainsi qu’auprès de Mr. Jean-Yves Frique en ce qui concerne les enquêtes de terrain et la recherche d’informations via l’obtention de témoignages.

Au sein du collectif, son travail consiste en trois tâches principales :

Les relations publiques

Auprès de Mr. Baillie, Mme Chiaradia apporte son aide dans l’organisation d’événements au sein du groupe des responsables et associés lorsqu’il s’agit de se retrouver autour d’une idée ou d’un concept pouvant être développé dans l’avenir.

Cela concerne le plus souvent la recherche de possibilités pour réaliser des expositions, conférences et autres manifestations pour entrer en contact avec le public dans la vie réelle et l’informer sur la réalité orageuse en Belgique. Elle contacte ainsi les médias, écoles, associations en vue de proposer une intervention de la part de notre collectif afin d’aider toute personne intéressée à mieux comprendre les phénomènes orageux.

Les enquêtes de terrain

À la manière de Mr. Frique et Mr. Riguelle, Mme Linda Chiaradia arpente le terrain lors de l’occurrence de phénomènes violents ayant laissé des dégâts derrière lui. Son rôle principal dans la démarche consiste à entrer en contact avec les personnes concernées par le passage d’un phénomène suspect afin d’en retirer un maximum d’informations sous forme de témoignages. Elle complète ainsi le travail d’analyse de terrain en ayant fait du contact avec les témoins, une spécialité, que ce soit du côté sud ou nord de la Belgique.

La traque aux orages

Lorsque des orages se présentent, Mme Chiaradia se rend dans les alentours de la région namuroise pour effectuer des observations et photographies des cumulonimbus autant au niveau structurel qu’au niveau des phénomènes qu’ils engendrent.

De même, lors d’offensives significatives, elle n’hésites pas de parcourir le pays, souvent en compagnie de Mlle. Verhoeven et Mr. Baillie pour observer les phénomènes orageux sévères. Elle participe d’ailleurs aux traques collectives qui se produisent le plus souvent de manière improvisée, le tout dépendant de l’évolution de l’offensive orageuse convoitée.