28-29/08/1996 – Inondations

En-dessous d’une goutte froide qui s’attarde au-dessus de nos têtes, une petite dépression se creuse rapidement dans les basses couches un peu à l’est, au-dessus de l’Allemagne, avant de s’installer sur les Pays-Bas, et enfin repartir vers le nord de l’Allemagne et le Danemark en se comblant. Une occlusion s’est enroulée autour de ce noyau dépressionnaire, et restera traîner sur nos régions en donnant des précipitations énormes.

Le 28 août déjà, on note des cotes de plus de 50 mm presque partout au nord-est et au centre du pays et même encore dans la province de Namur. À Ernage, on relève 88,7 mm, à Knokke, 76,8 mm et à Uccle, 56,4 mm pour ne citer que quelques exemples. Les pluies sont souvent continues mais l’on note aussi des orages dans de nombreuses régions.

Le 29 août, il retombe à peu près autant un peu partout avec, cette fois-ci, une extension plus marquée vers le sud-est. Mais ce qui est impressionnant, surtout, c’est la durée des précipitations. À Saint-Hubert, il pleut absolument sans discontinuer, 24 heures sur 24, soit une durée de 100%. Et, avec une durée de précipitations de 21 h 35 la veille, il a plus sur 48 heures pendant près de 95 % du temps !

Ailleurs aussi, les durées ont été très remarquables en ce 29 août. À Munte, il a plu pendant 23 h 45 ; à Beauvechain, 22 h 55 ; à Zaventem, 22 h 14 ; à Middelkerke, 21 h 20 et à Gosselies, encore 20 h 50. Il s’agissait d’un nimbostratus avec cumulonimbus enclavés, puisque quelques coups de tonnerre ont encore été entendu en Flandre Orientale, au Brabant et au Hainaut.

Quant aux quantités de pluie sur les deux jours, c’est du jamais vu en de nombreuses régions. Uccle a totalisé 113,1 mm sur 48 heures. Mais une vingtaine de stations ont enregistrées des totaux supérieurs à 120 mm ! Notamment :

  • Ernage : 130,2 mm.
  • Vinkt et Marbais : 121 mm.
  • Sint-Baafs-Vijve et Zedelgem : 125 mm
  • Dilbeek : 126 mm
  • Furnes : 127 mm
  • Munte, Blanmont et Mornimont: 128 mm
  • Diksmuide, Roulers et Auvelais : 129 mm
  • La Hestre et Landelies : 130 mm
  • Ernage : 130,2 mm
  • Oudenburg : 133 mm
  • Merelbeke : 134 mm
  • Gentbrugge : 135 mm
  • Zomergem : 136 mm
  • Overijse : 137 mm
  • Wingene : 144 mm
  • Merendree : 150 mm
  • Hombourg : 183 mm

Juste l’extrême sud du pays est resté épargné dans une large mesure, avec seulement 28,2 mm sur les deux jours à Arlon

Bien sur de telles quantités d’eau engendrent de nombreuses inondations dans le pays. Voici d’ailleurs un extrait du journal “Le Soir” :

Août 1996 fut le mois d’été le plus pluvieux jamais enregistré depuis 1850. Les 28, 29 et 30, des trombes d’eau s’abattaient sur une bonne partie du pays, des rivières sortaient de leur lit, causant des dégâts importants et obligeant les pompiers à multiplier les interventions. Ce vendredi, le Conseil des ministres a adopté un arrêté royal qualifiant de «calamité publique» les dégâts provoqués par les intempéries. Cette décision lève un des derniers obstacles à l’indemnisation des victimes du déluge par le Fonds des Calamités.

L’arrêté royal concerne les provinces du Brabant flamand, de Flandre orientale et du Brabant wallon. Sur le territoire de ce dernier, les dégâts sont estimés à 5 millions de francs. Le gouvernement a décidé de faire intervenir le Fonds des Calamités sur les communes de Beauvechain, de Braine-le-Château, de Jodoigne et de Mont-Saint-Guibert. A Jodoigne et dans plusieurs villages de l’entité, par exemple, la Gette et le Gobertange avaient uni leurs forces et provoqué d’innombrables inondations. A Braine-le-Château, deux habitants menacés par la montée des eaux avaient dû être évacués par les pompiers.

Dans le Brabant flamand, où les dégâts s’élèveraient à 85 millions (une digue s’était rompue et un camping avait été inondé), les communes de Vilvorde, Huldenberg, Kortenberg, Overijse, Zemst et Machelen ont été choisies.

Quant à la Flandre orientale, où l’on recense 15 millions de dégâts, le Conseil a porté son choix sur Oosterzele, Audenaerde, Beveren et Machelen.

Les températures se sont distinguées aussi en ce 29 août. Rarement, les maxima sont restés aussi bas au mois d’août. Voici quelques exemples (avec entre parenthèses les maxima du 28 août) : Uccle = 13,6°C (14,8°C) ; Bierset = 12,9°C (15,0°C) ; Gosselies = 12,2°C (13,3°C) et Saint-Hubert = 9,9°C (11,0°C).

Enfin, last but not least, le vent a aussi soufflé en tempête, avec des rafales de 108 km/h à Middelkerke, 90 km/h à Coxyde et à Gosselies, et encore 86 km/h à Beauvechain et à Bierset. Des dégâts du au vent sont observés partout dans le pays. Il est d’ailleurs probable que les plus fortes rafales, d’origine convectives, soient passées à côté des stations de mesure.