05/07/2015 – Orages multi et supercellulaires

Durant la journée du 05 juillet 2015, des orages se sont déclenchés en deux phases, la première concernant essentiellement la province de Flandre Occidentale en matinée et l’autre agissant de manière isolée durant l’après-midi vers l’est et le nord-est de la Belgique. La deuxième zone orageuse, bien que plus localisée, fut la plus intrigante car des phénomènes localement violents se sont produits à son passage. En effet, pendant le déroulement de l’offensive, l’un des orages a provoqué des dégâts dus à la grêle et aux fortes rafales de vent sur les communes de Herve, Battice, Pepinster, Thimister Clermont, Verviers, Petit-Rechain, Dison, et Henri Chapelle, toutes étant situées en province de Liège.

Occurrence des éclairs depuis 00h00 jusqu`à 24h00, le 05 juillet 2015. Source : LightningmapsOccurrence des éclairs depuis 00h00 jusqu’à 24h00, le 05 juillet 2015.
Source : Lightningmaps

Pour en venir à la genèse de cet orage, la cellule en question a pris naissance aux alentours de 15h30 vers la région de Givet en France pour ensuite s’intensifiée en traversant la frontière belge vers 15h45. Une fois en Belgique, elle se déplaça vers le nord-est puis l’est-nord-est en transitant par les communes de Ciney, Havelange, Nandrin, Esneux, Verviers et La Calamine (entre autres) avant de franchir la frontière allemande vers 17h00.

Base du courant ascendant d`un orage supercellulaire sévissant au nord-ouest de la région de Theux en province de Liège, le 05 juillet 2015. Crédit photo : Jean-Yves FriqueBase du courant ascendant d’un orage supercellulaire sévissant au nord-ouest
de la région de Theux en province de Liège, le 05 juillet 2015.

D’après nos informations, le système orageux a développé des caractéristiques supercellulaires. D’ailleurs, l’un des membres de notre collectif qui fut positionné dans la région de Theux en province de Liège a pu effectuer des observations qui permettaient déjà d’émettre l’hypothèse d’une possible évolution supercellulaire, ce qui a donc été confirmé par les outils de détection.

Concernant les autres orages observés, ceux-ci étaient généralement moins intenses mise à part une seconde supercellule étant survenue dans la région de Malmedy en province de Liège vers 16h50 qui fut également observée par des membres de notre collectif.

Flanc occidentale d`un orage supercellulaire s`éloignant en direction de l`Allemagne depuis la région de Malmedy en province de Liège, le 05 juillet 2015. Crédit photo : Geoffrey MaillardFlanc occidentale d’un orage supercellulaire s’éloignant en direction de l’Allemagne
depuis la région de Malmedy en province de Liège, le 05 juillet 2015.

Pour détailler les phénomènes engendrés par ces orages, c’est surtout la grêle qui fut l’élément le plus notoire avec l’occurrence de grêlons atteignant parfois les 6 centimètres de diamètre dans le pays de Herve. Voitures endommagées, vitres brisées, branchettes jonchant le sol constituèrent les principaux dégâts engendrés par ce phénomène.

Feuillage déchiqueté par les grêlons d`un orage supercellulaire ayant sévi dans la région de Battice en province de Liège, le 05 juillet 2015. Crédit photo : Geoffrey MaillardFeuillage déchiqueté par les grêlons d’un orage supercellulaire ayant sévi
dans la région de Battice en province de Liège, le 05 juillet 2015.

 

Grêlons récoltés 40 minutes après le passage d`un orage supercellulaire ayant sévi dans la région de Battice en province de Liège, le 05 juillet 2015. Crédit photo : Michael BaillieGrêlons récoltés 40 minutes après le passage d’un orage supercellulaire ayant
sévi dans la région de Battice en province de Liège, le 05 juillet 2015.

Bien entendu, les médias ont réalisé quelques articles et reportages vidéos sur ces événements dont nous vous en partageons quelques liens ci-dessous :

Pour en venir à la situation météorologique, celle-ci se prêtait à la survenue d’orages localement sévères comme le mentionnait le bulletin émis sur notre site le matin même avec la délivrance d’un niveau deux pour l’est de la Belgique sur la carte du risque d’orages sévères. En effet, le contexte météorologique était caractérisé depuis plusieurs jours par des températures très élevées et par la présence d’une masse d’air très sèche. Cette sécheresse persistante étant d’ailleurs l’un des éléments clés à l’origine de l’inhibition de la convection durant les jours précédents.

Mais en ce dimanche 05 juillet 2015, le flux général s’orienta de plus en plus au secteur sud-ouest en amenant progressivement une humidité plus élevée. En outre, une première salve orageuse en matinée apporta une humidité supplémentaire sur l’ouest du pays, ce phénomène étant accompagné par la présence d’un pseudo front froid qui remontait de France. Cependant, sur le centre et l’est du pays, l’air restait assez sec dans les basses couches en limitant la convection jusqu’en cours d’après-midi.

Arrivée d`un orage multicellulaire dans la région de Middelkerke en province de Flandre Occidentale, le 05 juillet 2015. Crédit photo : François RiguelleArrivée d’un orage multicellulaire dans la région de Middelkerke en province
de Flandre Occidentale, le 05 juillet 2015.

En cours de journée, le pseudo front froid s’est décalé progressivement vers le centre et l’est du pays en évoluant vers un véritable front froid à l’avant duquel, une ligne de convergence s’est mise en place. Cette dernière étant présente sur le centre du pays à la mi-journée s’est d’ailleurs décalée vers l’est en cours d’après-midi tout comme le front froid. Ainsi, l’humidité s’accentuait et les conditions propices à la survenue d’orages se mettaient en place avec, en plus, la présence d’une très forte instabilité de l’air et des courants rapides en altitude.

Carte représentant la position des différents fronts en Europe Occidentale, le 05 juillet 2015. Source : KNMICarte représentant la position des différents fronts
en Europe Occidentale, le 05 juillet 2015.
Source : KNMI

De ce fait, les orages qui se sont développés durant cette période ont bénéficié de conditions idéales pour évoluer et se renforcer rapidement. Ce fut le cas notamment pour l’orage supercellulaire qui traversa le nord des Ardennes et des Hautes Fagnes en fin d’après-midi.

Orage supercellulaire s`éloignant en direction de l`Allemagne depuis la région de Theux en province de Liège, le 05 juillet 2015. Crédit photo : Jean-Yves FriqueOrage supercellulaire s’éloignant en direction de l’Allemagne depuis
la région de Theux en province de Liège, le 05 juillet 2015.

Cependant, le nombre limité d’orages observés par la suite pourrait trouver son explication dans le comportement de la ligne de convergence qui, d’après les analyses, s’est avérée fort complexe. Cette complexité étant due également à la proximité du pseudo front froid.

En fait, en se déplaçant rapidement vers l’est de la Belgique, la ligne de convergence située sur le centre du pays en début d’après-midi a amené un flux de secteur nord-ouest sur toutes les régions situées à l’ouest de cette ligne. Ce courant de nord-ouest s’accompagnant d’un air plus frais (mais également plus sec) limitait de ce fait l’instabilité présente dans les basses couches à l’ouest de la ligne de convergence des vents. En outre, le pseudo front froid, qui jusque là bougeait très peu, finit par se décaler vers l’est. Ainsi, la séparation très nette dans les températures observées sur certaines régions en cours d’après-midi amenuisait le potentiel orageux là où elles furent plus basses.

Carte représentant le vent à 10 mètres de la surface, le 05 juillet 2015 vers 17h55. Source : InfoclimatCarte représentant le vent à 10 mètres de la surface, le 05 juillet 2015
vers 17h55. Source : Infoclimat

 

Carte représentant les températures, le 05 juillet 2015 vers 17h46. Source : InfoclimatCarte représentant les températures, le 05 juillet 2015 vers 17h46.
Source : Infoclimat

Un exemple flagrant de cette baisse de température a pu être apporté en reprenant les observations faites par la station météorologique de Beauvechain située en province de Brabant Wallon. En effet, si la température observée à 15 heures indiquait 26.2°C, celle-ci descendit à 21.2°C une heure plus tard. La région de Beauvechain se retrouvait ainsi rapidement du côté frais, à l’ouest de la convergence mais toujours à l’est du pseudo front froid. À Ernage, toujours en province de Brabant Wallon, on retrouva une situation similaire avec une baisse de la température de 5.7°C en une heure.

Au même moment, la région de Liège gardait des conditions toujours chaudes avec des températures proches des 28°C et même une pointe à 29°C à 16 heures. Ce fut le même constat un peu plus au sud à la station de Saint Hubert située en province de Luxembourg qui se tenait toujours au sein de la masse d’air chaude.

De ce fait, une énergie potentielle de convection disponible (EPCD ou CAPE en anglais) importante recouvrait ces régions tandis que celles se situant un peu plus à l’ouest ne bénéficiaient plus de conditions suffisamment instables que pour autoriser une évolution « correcte » des orages.

Dès lors, les orages qui étaient parvenus à se développer au sein de la masse d’air chaude ont pu évoluer tandis que ceux qui étaient déjà du côté frais n’ont pas persisté très longtemps car ils n’avaient plus beaucoup d’énergie à leur disposition.

Par la suite, la convergence quitta notre pays en étant suivie de près par le front froid, ce phénomène mettant ainsi un terme à l’activité orageuse de ce jour.