Bienvenue sur Belgorage

Collectif spécialisé dans l'étude et l'observation des phénomènes orageux

Bienvenue

Belgorage représente un collectif belge spécialisé dans l’étude des phénomènes orageux se déroulant en Belgique et ailleurs. Que ce soit au niveau des prévisions, observations, prises de vues ou encore des études de cas, notre équipe ne cesse de repousser les limites des connaissances des orages afin de toujours proposer davantage d’informations sur les phénomènes étant parmi ceux ayant le plus intrigué le genre humain.

En outre, une rubrique ‘Brèves et articles’ permet à l’internaute de se tenir au courant des manifestations orageuses sévères en Belgique. De même, nos dossiers pédagogiques, de recensement et d’études de cas vous permettrons de vous familiariser avec la réalité orageuse de nos contrées.

Enfin, n’hésitez pas à mieux nous connaître en visitant la section ‘Le collectif’ qui vous octroie des informations concernant divers projets et activités de notre équipe que ce soit dans le passé ou le futur.

Prévisions

Les prévisions sont réalisées sous forme d’une carte de couleurs, cette dernière représentant un risque orageux prévu. Ainsi, chaque niveau de ce risque est déterminé par une couleur qui lui est spécifique.

Ces prévisions sont basées sur la probabilité et l’intensité du risque orageux prévu en tenant compte d’un maximum de paramètres issus des modèles météorologiques à mailles larges tels que GFS, ECMWF et UKMO mais également en tenant compte des modèles à mailles fines AROME, HARMONIE et WRF.

La carte de couleurs pourra être réactualisée une à deux fois par jour si nécessaire afin de tenir compte de l’évolution des modèles météorologiques à très courte échéance et de tenter ainsi de cerner au mieux le risque orageux et son intensité supposée.

Carte du risque orageux

Aucun orage n’est attendu. De ce fait, aucune prévision n’est émise sur le site.

Le risque orageux est présent, bien que limité. Quelques coups de tonnerre sont possibles par endroits mais le risque de phénomène sévère est jugé peu probable. Toutefois, de fortes rafales de vent et/ou des  précipitations abondantes ne sont pas impossibles au passage de quelques orages plus musclés.

Le niveau un indique un potentiel orageux plus marqué et un risque de survenue de phénomènes sévères non négligeable. Ce sont des situations qui nécessitent une vigilance particulière car certains éléments (instabilité, dynamique…) peuvent être particulièrement marqués. Cependant, l’incertitude concerne généralement l’évolution orageuse proprement dite.

En effet, il peut arriver que certains autres éléments perturbent le déclenchement de la convection (présence d’une forte inversion, d’une humidité peu marquée…). De ce fait, il se peut que les orages attendus ne se développent, au final, que très localement, ou plus tardivement que prévu.

Ce sont des situations assez complexes à prévoir, et ce, même à courte échéance. Les situations du 7 juin 2012 (où une supercellule produisit une tornade et une violente rafale descendante dans le Limbourg) ou encore du 22 juin 2016 (qui donna lieu à une supercellule sur l’ouest de la Belgique) sont de parfaits exemples méritant la délivrance d’un tel niveau. A noter donc que des orages peuvent localement s’avérer intenses.En automne ou en hiver, le niveau un peut être délivré en cas de tempêtes assez fortes avec la possibilité d’orages, ou de traînes actives.  .


Le niveau deux est délivré lorsque le contexte météorologique est favorable à l’apparition d’orages sévères. À la différence du niveau précédent, nous retrouvons généralement dans ce cas-ci, la présence conjointe d’une instabilité assez marquée et d’une dynamique de surface et d’altitude. Ceci rend le risque orageux  important et donne donc une probabilité assez élevée d’avoir des orages sévères sur une région donnée.
Ce sont des situations que l’on retrouve moins fréquemment dans nos régions mais qui méritent une attention toute particulière. Les situations du 23 août 2011 ou encore du 23 juin 2016 (qui figurent parmi les offensives orageuses les plus importantes de ces dernières années) sont de parfaits exemples méritant la délivrance d’un tel niveau. En automne ou en hiver, le niveau deux peut être délivré en cas de survenue de très fortes tempêtes avec la possibilité d’orages, ou de traînes très actives.

Le niveau trois est délivré lorsque les conditions sont toutes réunies pour garantir la survenue d’orages sévères sur de nombreuses régions. Une telle situation se retrouve rarement dans nos contrées.

Pour exemple, sur ces dernières années, seule la situation du 14 juillet 2010 méritait un tel niveau de risque. En effet, cette offensive restera comme la plus intense de ces dix dernières années avec la survenue de nombreux phénomènes venteux destructeurs, et ce au passage d’une ligne d’orages très virulente.

Des analyses du potentiel orageux sont effectuées tous les matins. Si la situation semble favorable à la survenue d’orages, une prévision sera émise sur le site aux environs de 9 à 10 heures. Il peut arriver que cette dernière soit émise plus tard, aux environs de 12 heures.

Les prévisions sont établies sous forme :

  • D’un commentaire sur la situation prévue.
  • D’une carte indiquant le risque orageux ainsi que la probabilité d’avoir des orages sévères dans un rayon de 30 km autour d’un point donné. La carte jaune est émise lorsque le potentiel de phénomènes orageux sévères est jugé peu significatif.

La carte des prévisions a comme but d’évaluer le risque d’apparition d’orages sévères ainsi que l’intensité que pourront prendre ceux-ci. On entend par « sévères » des orages capables de produire des dégâts significatifs à la végétation et/ou aux infrastructures. Ces dégâts peuvent être provoqués par de violentes rafales de vent (voire de tornades), par des chutes de grêle ou par des fortes pluies entraînant des inondations.

Lorsque le risque orageux est significatif, le bulletin reprend une analyse approfondie de la situation atmosphérique, du potentiel orageux ainsi que les régions qui seront susceptibles d’être les plus concernées. En outre, des informations sur le type d’orages et sur les phénomènes susceptibles de se produire peuvent être apportées.
La carte permet de déterminer le risque d’avoir la survenue d’orages, sévères ou non sur le territoire belge. Lors de la délivrance des cartes de couleurs beige (niveau un), orange (niveau deux) et rouge (niveau trois), la probabilité estimée d’occurrence d’orages sévères prévaut dans un rayon de 30 km autour d’un point donné et est estimée en pourcentage.

Nous insistons sur le fait que ce n’est pas l’intensité des phénomènes orageux qui déterminera la couleur émise mais la probabilité d’observer leur survenue sur une région donnée. Cela signifie que les niveaux beige (niveau un), orange (niveau deux) et rouge (niveau trois) pourront être délivrés dès qu’un risque d’avoir des orages sévères sera d’actualité.

Enfin, la carte émise n’est pas une carte d’alertes ou de divers avertissements. Seul l’Institut Royal Météorologique fait autorité en matière d’avertissements météorologiques sur le territoire belge.

Les prévisions du risque orageux sont effectuées aux environs de 09h du matin par notre équipe. Les cartes consultables ne sont pas des cartes d’alertes ou de vigilances météorologiques mais elles servent d’appui à la compréhension du risque orageux prévu. Les prévisions n’engagent pas la responsabilité du prévisionniste en cas d’utilisation à des fins de protection de biens ou de personnes.

Bulletin valable du 3 juin 2020 12h au 4 juin 2020 12h

Après les journées chaudes et sèches que l’on a connu ces derniers jours, un changement de temps (surtout au niveau des températures) va progressivement s’opérer à partir de ce mercredi 3 juin.
En effet, la présence d’un noyau dépressionnaire sur les Pays-Bas et l’Allemagne amène des courants plus frais et légèrement plus humides sur l’ouest du pays.
Mais sur une franche partie centrale et est de la Belgique, des courants toujours chauds continueront de circuler en ce mercredi. En cause, la présence d’une petite dépression sur le nord-est de la France. Celle-ci va en effet amener des courants continentaux chauds et secs sur ces régions.
En cours de journée et en soirée, l’instabilité va quelque peu augmenter sur une franche partie est de la Belgique. De ce fait, des orages pourraient éclater par endroits.
Ceux-ci ne devraient pas présenter de sévérité particulière, si ce n’est la possibilité d’avoir très localement des précipitations abondantes en peu de temps.
Les températures ne dépasseront plus les 16 à 18°C à la côte, mais encore de 18 à 24°C sur une bonne partie du pays, voire même 25°C en Campine.
En journée de demain, un faible front froid traversera notre pays amenant une chute plus significative des températures.

Flash Infos

Le dimanche 10 mai 2020, une tornade a été observée dans la région de Loenhout en province d’Anvers. Suite à cet événement, un article a été rédigé. Celui-ci est disponible via ce lien.

Évènements marquants

Entre le 27 mai et le 7 juin 2016, de nombreuses offensives orageuses ont déferlé sur la Belgique apportant d’importantes quantités d’eau. Cette période orageuse est l’une des plus pluvieuses et l’une des plus étranges que la Belgique n’ait jamais connues.
Nous vous proposons de revenir sur ces épisodes via un dossier qui avait été réalisé par notre équipe.

Tornado Alley

Section dédiée aux différentes expéditions du collectif Belgorage à la Tornado Alley. Découvrez les récits et photos de chaque voyage sur le territoire américain à la recherche des plus belles structures et des phénomènes les plus intenses.

Brèves et articles

La section Brèves et articles comporte tous les derniers évènements relatifs aux offensives orageuses et évènements divers liés aux orages ainsi que des nouvelles concernant Belgorage.

Pédagogie

Dans la section Dossiers-Pédagogie, différents dossiers pédagogiques ont été réalisés afin de découvrir les orages et leurs phénomènes associés et pouvoir ainsi parfaire ses connaissances.

Galerie Photos

La galerie photo présente des photographies en haute résolution des phénomènes orageux que l’on peut rencontrer en Belgique ou ailleurs. Le traitement des photos vise une vue réaliste et non artistique.

Galerie Vidéo

La galerie vidéo HD regroupe tous les instants d’orages, courts-métrages divers et documentaires sur les orages et leurs phénomènes associés en Belgique et aux États-Unis.

Découvrez notre nouvelle boutique

De nombreux vêtements et accessoires Belgorage, le cadeau parfait pour les traqueurs d’orages.

Le saviez-vous?

Le 23 juillet 2010, un violent orage supercellulaire se produit dans la région de Vivian, une petite ville de l’état de Dakota du Sud aux Etats-Unis.

Ce dernier produisit des vents destructeurs jusqu’à 120km/h ainsi qu’une brève tornade. Mais le plus impressionnant est sans nul doute la taille des grêlon que cet orage produisit dont un en particulier qui reste encore à ce jour un record.
En effet, le grêlon le plus grand reporté ce jour là possède un diamètre  de 20,3 cm pour un poids de 870 gr.

Une intéressante étude de cas a été rédigée en anglais et est accessible: lien vers l’étude de cas

Le rapport du National Weather service est également disponible: lien vers le rapport