06/03/1835 – Violents phénomènes venteux

Le mercredi 6 mars 1835, des conditions venteuses touchent le nord de la Belgique, au sein d’une période assez perturbée. Des phénomènes orageux sont signalés, et le vent cause des dégâts en divers endroits. À Munte et Moortsele en province de Flandre Orientale, une tornade est même observée. En outre, des orages sont aussi signalés durant la nuit du 7 au 8 mars dans la région d’Anvers. Voici à présent quelques extraits de journaux :

« On écrit de Gand, 7 mars : L’ouragan de mercredi 6 mars, a exercé ses ravages en divers endroits. Dans la commune de Munte, à 2 lieues d’ici, une trombe a abîmé 3 à 4 maisons. La même trombe a dévasté, dans la commune voisine de Moortzeele, une partie de bois appartenant à un riche propriétaire de notre ville.

On écrit d’Hasselt, 7 mars : Dans les journées d’hier et d’avant-hier, le vent a été tellement violent dans les communes de Zonhoven et de Lummen, que plusieurs maisons y ont été fortement endommagées par les secousses qu’il occasionna. » (Le Belge – 9/03/1835)

« Mercredi dernier, 6 mars, l’ouragan a commis de grands dégâts dans la commune de Woldeghem, entre autres une maison a été coupée en deux, une grange y a été renversée et plusieurs arbres déracinés. Le même jour, la foudre est tombée à Bellem et morcelé un grand arbre. À Capryk, un moulin à vent a été renversé. À Zelzaete, six granges ont été renversées et enfoncées. À Munte, trois maisons ont été dévastées par une trombe, et des dégâts considérables ont été occasionnés dans les bois du marquis de Rodes. Dans les environs d’Ostende, deux douaniers ont été enlevés de la côte et jetés à l’eau où ils ont péri. » (L’indépendance belge – 9/03/1835)