06/12/1976 – Orages violents

Un “instant d’occlusion” est responsable d’orages violents qui arrivent le soir tout à fait par surprise. En effet, le temps est d’abord assez froid (air polaire de retour à l’avant de la perturbation), avec cirrostratus et altostratus le matin, s’épaississant rapidement en nimbostratus donnant de la pluie mêlée à de la neige. Ensuite, les nuages se déchirent en stratocumulus doublé de fractocumulus, suivis d’éclaircies et de cumulus se développant en cumulonimbus donnant d’abord des averses “normales”. Comme le temps s’est un peu radouci (6°C), les averses tombent sous forme de pluie. Puis le soir, tout se déchaîne soudain, avec tonnerre fort, grêle et pluies abondantes (total des précipitations à Uccle : 20,8 mm).

Le lendemain, de façon plus surprenante encore, il fait très beau dans de l’air maritime doux (8 à 9°C), avec cirrus et petit cumulus (fractus, humilis et, au maximum, mediocris) se développant à la mi-journée.