02/06/1978 – Orages violents

Une petite semaine de beau temps, dans une année assez grise, mène à des orages épouvantables sur Bruxelles en ce vendredi 2 juin. La structure de l’atmosphère est instable sur une grande épaisseur, et le mode de formation des orages est on ne peut plus classique : un ciel d’abord brumeux et serein ou peu nuageux, avec quelques cirrus, puis des cumulus se développant rapidement pour atteindre le stade de congestus, puis de cumulonimbus en milieu d’après-midi. Les précipitations sont très importantes, notamment sur la commune d’Ixelles où le pluviomètre recueille 52 mm d’eau. Uccle, qui est pourtant une commune limitrophe, ne recevra que 17 mm. Mais là aussi, l’orage fera beaucoup de bruit et, surtout, sera accompagné de grêle ! Ailleurs dans le pays, des orages sévissent également. On relève par exemple 78 mm de pluie à Maredsous, après deux orages successifs.

Pourtant, il s’agit clairement d’orages de masse d’air, dans un marais barométrique à tendance anticyclonique où stagne de l’air continental humide et chaud. De ce fait, le temps restera encore chaud (26-28°C) et lourd durant le week-end, avant que n’intervienne un rafraîchissement progressif qui aboutira à un deuxième été “pourri” consécutif (après celui de 1977).