20/12/1991 – Cas de tornade

Le 20 décembre 1991, une tornade provoque de sérieux dégâts dans les provinces du Brabant wallon et de Namur. Elle a touché d’abord Thorembais-Saint-Trond avant d’arriver sur Perwez, Noville-sur-Mehaigne et Bolinne.

Un article du journal “Le Soir” nous décris la situation :

Une tornade s’est abattue, vendredi vers 13 h 30, sur une partie de l’est du Brabant wallon. Le village de Thorembais-Saint-Trond (Perwez) a singulièrement souffert, ainsi que le montre la photo publiée dans nos pages d’informations générales. Une dizaine de toits arrachés, des arbres déracinés, des voitures endommagées, des coupures d’électricité… Les pompiers de Jodoigne, la Protection civile de Crisnée, la gendarmerie de Wavre ainsi que la police et les ouvriers communaux de Perwez se sont mobilisés en nombre. Les dégâts peuvent d’ores et déjà être évalués à des dizaines de millions de francs. Au centre de Perwez, on déplore un blessé grave.

La tornade n’a duré que quelques secondes. Sous un ciel noir, un vent tourbillonnant a soufflé alors avec une force terrible. De multiples toits se sont envolés: cinq rue du Ponceau et deux rue de l’Intérieur, à Thorembais-Saint-Trond; au centre de Perwez, deux maisons gravement endommagées à la rue de la Station, quatre à l’avenue des Chasseurs ardennais, deux à la Grand-Place ainsi que le restaurant «Le Bourbonnais» avenue de la Roseraie. Rue de Noville, le toit de l’école d’enseignement spécial Bogaerts-Devaux et de la salle s’est aussi envolé. Outre les dégâts au garage communal, une partie du Centre sportif de l’avenue des Marronniers a joué, une fois de plus, les filles de l’air. À Noville-sur-Mehaigne et à Bolinne (Éghezée), d’importants dégâts sont également à déplorer.

Un blessé grave aussi, dans le centre de Perwez: Guy Meskens (42 ans), un ouvrier mécanicien de Cortil-Noirmont (Chastre) qui travaille au garage Jonet à l’avenue Wilmart, a été écrasé par une porte métallique. Il a été hospitalisé à Namur. Quant à Stéphane Stibert, un autre ouvrier du même garage habitant Éghezée, il a eu les deux pieds fracturés.

Ce phénomène remarquable a fait l’objet d’une étude détaillée dans un dossier. Nous vous invitons à suivre le lien suivant pour le consulter : La tornade de Perwez du 20 décembre 1991.