04-05/07/1999 – Orages violents

Durant la nuit du 4 au 5 juillet, de violents orages concernent une moitié est de la Belgique. Ils sont accompagnés de précipitations intenses qui provoquent des inondations, mais aussi localement de chutes de grêle et de fortes rafales de vent. Voici un extrait d’un article paru dans le journal “Le Soir”:

Les pompiers, la protection civile et l’armée ont dû intervenir.

Dans le sud de la province du Limbourg, plus particulièrement dans la région de Riemst, la phase 2 du plan catastrophe a été déclenchée. Dans la nuit, le niveau de l’eau a atteint près 1,5 mètre. Les rues ont été envahies par les eaux. Des centaines de caves ont été inondées.

Les orages ont causés un grand nombre d’inondations dans la région liégeoise. Les pompiers et la protection civile ont reçu plusieurs milliers d’appels. Les interventions ont notamment eu lieu à Dalhem et dans les Fourons où la boue obstruait les routes et noyait les caves.

A Liège, le parking du complexe cinématographique Kinépolis a été inondé alors que le parking souterrain de la nouvelle place Saint-Lambert débordait de 750.000 litres d’eau! La Voer (le Foron), dans la région de Fourons, est sortie de son lit. Des caves ont été inondées dans la région d’Aubel, de Herve et de Battice. A Bassenge, le bourgmestre a fait appel à l’armée. Les services de police ont travaillé toute la nuit. Des rues ont été interdites à la circulation, notamment rue des Vignes où une partie de la chaussée s’est effondrée.

Dans les arrondissements de Huy-Waremme, c’est la région de Hamoir qui a été la plus touchée. On ne comptait plus les toitures arrachées et les routes encombrées par les torrents de boue. Un sinistre qui se chiffre en dizaines de millions de francs.

Les intempéries n’ont épargné ni la province de Namur ni le nord de la province du Luxembourg. Des grêlons de la taille d’un oeuf de pigeon se sont abattus dimanche vers 21 h sur Durbuy et Somme-Leuze, ravageant champs et toitures. Les pompiers de Marche-en-Famenne ont effectué une trentaine de sorties, notamment pour venir en aide à des conducteurs surpris par les précipitations. A certains endroits, la couche de glaçons atteignait 50 cm! A Sinsin, non loin de Somme-Leuze, la foudre a provoqué l’incendie d’une habitation.

A Buissonville, les services incendie de Rochefort ont relogé des scouts dont les tentes avaient été emportées par une «mini-tornade». Sur la ligne ferroviaire Jemelle-Liège, le trafic a été perturbé après la chute d’un câble sur une caténaire à hauteur de Verdenne.

Des trombes d’eau sont également tombées sur le reste des deux provinces. Ciney et les villages des alentours ont particulièrement souffert. Les pompiers ont été sollicités une quarantaine de fois pour vidanger et nettoyer des caves inondées. Même situation à Beauraing où plusieurs rues du centre se sont retrouvées sous eau.

L’activité électrique s’est bien manifestée aussi, voici ce qu’en dit l’IRM :

Safir – le système de détection des éclairs utilisé à l’IRM depuis le début des années 90 – comptabilise jusqu’à 32 931 décharges électriques au sol et 34 037 décharges entre nuages.”

Au niveau des précipitations, les plus fortes cotes pluviométriques sont de 70 mm à Angleur (province de Liège), 81 mm à Riemst (province de Limbourg) et 82 mm à Somme-Leuze (province de Namur).