26/06/2020 – Orages localement forts

Après quelques journées chaudes, le 26 juin 2020 voit des orages survenir en Belgique. En effet, à la faveur d’une dépression située au large de l’Irlande et d’un anticyclone placé sur les pays baltes, une advection d’air chaud concerne nos régions tandis qu’une ligne de convergence remonte de France. Cependant, malgré une forte instabilité (1500 à 2000 J/kg), les forçages liés à l’axe de convergence ne sont pas importants. De plus, la dynamique d’altitude est trop molle pour permettre une organisation franche des cellules orageuses. Ainsi, les modèles voient la survenue d’orages dans toutes les régions en pouvant être localement forts, mais qui ne perdurent pas dans le temps et ne s’organisent pas en un système linéaire virulent.

Analyse de surface du 26 juin 2020 à 14h00. Source : KNMIAnalyse de surface du 26 juin 2020 à 14h00. Source : KNMI

La nuit du 25 au 26 juin a été chaude sur l’ouest de la Belgique, avec des minimas compris entre 19°C et 21°C. Dès le début de la matinée, une cellule orageuse isolée en provenance de la France se présente sur la Botte du Hainaut autour de 8h00. De faible activité, elle poursuit sa route jusque Philippeville, en province de Namur, avant de se dissiper avant 10h30. Au même moment, la convection se met en place sur la ligne de convergence qui s’approche de la Belgique, cette dernière progressant lentement depuis le sud-sud-ouest en direction du nord-nord-est.

Dès 11h00, les premiers orages entrent dans le sud de la province de Flandre Occidentale avant que l’ouest de la province de Hainaut ne se retrouve également concerné à la mi-journée. L’activité des cellules reste modérée, surtout aux alentours de la frontière franco-belge car en pénétrant plus en avant dans notre territoire, elles s’affaiblissent progressivement. Si bien qu’après 13h00, seul subsiste un axe pluvieux entre Mons (province de Hainaut) et Bruges (province de Flandre Occidentale).

Ailleurs, le ciel s’ennuage sur une bonne portion sud et sud-ouest de la Wallonie, avec des stratocumulus et altocumulus parfois de type castellanus. Dans les éclaircies, des cumulus humilis sont également visibles. En Flandre, le ciel reste dégagé, ce qui permet aux températures de dépasser 30°C sur les provinces d’Anvers et de Limbourg, avec par exemple 31 °C à Retie et 31,4°C à Kleine-Brogel.

Ensuite, quelques averses touchent la province de Namur à partir du sud. Toutefois, à 15h15 plusieurs cellules connaissent un développent explosif, la première sur Daverdisse (province de Luxembourg) et la seconde au sud-ouest de Virton (province de Luxembourg). À partir de 15h45, alors que la cellule de Virton commence à faiblir (néanmoins des arbres au sol sont reportés), de nouveaux orages se forment rapidement sur une ligne Luxembourg-Ville à Ciney (province de Namur), tandis que la cellule de Daverdisse se retrouve au sein de ce même axe à Rochefort (province de Namur). D’abord isolés entre-eux, les orages se rejoignent très vite pour former un axe orageux continu.

Carte radar illustrant l'axe orageux en place sur l'Ardenne et le Grand-Duché de Luxembourg, le 26 juin 2020 à 16h35. Source : KachelmannwetterCarte radar illustrant l’axe orageux en place sur l’Ardenne et le Grand-Duché de Luxembourg,
le 26 juin 2020 à 16h35. Source : Kachelmannwetter

Tous ces orages présentent localement une forte activité, avec des pluies intenses et des chutes de grêle. Des inondations et coulées de boues sont notamment signalées à Bastogne, Houffalize, Nassogne et La Roche-en-Ardenne. À Bertogne et Masbourg, ce sont des grêlons de 3 à 4 centimètres de diamètre qui sont observés, causant apparemment quelques dommages aux véhicules. Côté luxembourgeois, de fortes pluies provoquent aussi des problèmes, avec par exemple à Wëntger (nord-est de Bastogne) 62 mm de précipitations mesurés sur deux heures de temps. De plus, l’activité électrique est élevée sous ces orages.

Enclume des orages ardennais visible depuis Clavier en province de Liège, le 26 juin 2020 vers 16h45. Crédit photo : Sébastien DumoulinEnclume des orages ardennais visible depuis Clavier en province de Liège, le 26 juin 2020 vers 16h45.

Mais, à partir de 17h00, un affaiblissent généralisé se produit au moment où l’axe orageux entre en province de Liège. Malgré tout, un noyau orageux reste assez actif vers Stavelot et Malmédy où quelques inondations sont observées autour de 17h30. À cet instant, la convection démarre sur le nord du pays avec l’apparition de nombreuses cellules sur les provinces d’Anvers et de Limbourg. Les plus actives se forment au nord de Westerlo et se dirigent vers les Pays-Bas. Cependant, leur activité reste contenue. À partir de 19h00, ces orages quittent notre pays tandis qu’ils s’intensifient chez nos voisins du nord.

Par après, quelques cellules orageuses anecdotiques concernent le nord de la province de Flandre Orientale avant que d’autres ne se forment dans la région de Lommel, en province de Limbourg, vers 21h00 avant de filer aux Pays-Bas. Ensuite, peu avant 22h00, une cellule orageuse isolée se développe sur Somain dans le département du Nord en France et se dirige vers l’ouest de la province de Hainaut tandis qu’un amas orageux se trouve entre Paris et Reims (Département de la Marne en France). Mais ce dernier ne parviendra jamais en Belgique.

Par contre, la cellule orageuse de Somain pénètre en Belgique sous la forme d’un orage multicellulaire à l’activité électrique assez forte aux alentours de 22h30 entre Rongy et Bernissart en province de Hainaut. Au final, l’orage se dissipe au-dessus de Lessines vers 23h30 alors que quelques nouvelles cellules orageuses se forment encore sur le nord de la province d’Anvers. Sur cette dernière province, l’activité électrique est anecdotique et cesse entièrement peu avant 2h00 du matin, le 27 juin 2020, mettant un terme à cette offensive.

Coup de foudre dans la région de Braffe, en province de Hainaut le 26 juin 2020 vers 23h00. Crédit photo : Jean-Yves FriqueCoup de foudre dans la région de Braffe en province de Hainaut, le 26 juin 2020 vers 23h00.
Occurrence de la foudre lors de la journée du 26 juin 2020. Source : LightningmapsOccurrence de l’activité électrique lors de la journée du 26 juin 2020. Source : Lightningmaps

En outre, durant la matinée, le sud de la Belgique est concerné par une zone pluvieuse issue des orages français, mais ces derniers ont perdu toute leur vigueur avant de franchir la frontière belge. Au niveau des précipitations, elles sont très inégalement réparties car certaines régions sont restées au sec, surtout le centre qui subit toujours fortement la sécheresse. Les plus hautes cotes sont de :

  • 34,2 mm à Sourbrodt (province de Liège)
  • 33 mm à Lamorteau (province de Luxembourg)
  • 32,4 mm au Mont-Rigi (province de Liège)
  • 17,2 mm à Buzenol (province de Luxembourg) et Lierneux (province de Liège)
Indice de sécheresse en Belgique au 28 juin 2020. Source : IRMIndice de sécheresse en Belgique au 28 juin 2020. Source : IRM

Mais, comme à l’accoutumée, il est probable que les plus fortes averses soient passées à côté des stations de mesures, en témoigne, par exemple, les 85,8 mm relevés à Volkel dans la comune d’Uden en province de Brabant Septentrional aux Pays-Bas.