4/07/2021 – Orage multicellulaire étendu (MCS) et inondations

Ce dimanche 4 juillet 2021, un système étendu, composé d’orages multicellulaires appelé MCS (Mesoscale Convective System en anglais), a traversé la Belgique du sud au nord. Il est lié à la présence d’une instabilité modérée, à des basses couches bien humides et à des forçages d’altitude (divergence, advection de vorticité…) en lien avec un axe de talweg remontant de France.

Dans les basses couches, les orages se sont structurés le long d’une convergence arrivant de l’Hexagone. Cette convergence s’est constituée à la rencontre entre les vents de sud-est liés aux hautes pressions finlandaises, et les vents d’ouest à sud-ouest envoyés par une dépression irlandaise peu mobile.

Analyse de surface de 11h00, le 4 juillet 2021. Source : DWD Analyse de surface de 11h00, le 4 juillet 2021. Source : DWD

Durant cette journée, les orages qui frappent la Belgique sont en réalité issus de deux systèmes. Un premier qui a progressé de la Normandie aux Hauts-de-France dans la nuit et en début de matinée, et un second apparu en fin de nuit sur la région parisienne. Vers 10h00, ces deux complexes se rapprochent, le premier se situe sur le département du Nord en France, tandis que le second progresse à travers les départements de l’Aisne et des Ardennes.

Peu avant midi, des cellules apparaissent sur l’est de la province de Hainaut. Elles opèrent la fusion entre les deux complexes, le système résultant s’étend alors de la Flandre Orientale au sud de la province de Namur. Dans le nord-est de la province de Hainaut, les orages sont particulièrement venteux, et quelques arbres sont renversés. En outre, quelques belles structures nuageuses sont observées, comme des arcus.

Passage d'un arcus à Suarlée (province de Namur) le 4 juillet 2021 vers 12h00.Passage d’un arcus à Suarlée en province de Namur, le 4 juillet 2021 vers 12h00.

Les précipitations abondantes, liées à un déplacement relativement lent du système, débouchent sur des accumulations d’eau dans la province de Hainaut et celle du Brabant Wallon. Ainsi, plusieurs chaussées et caves se retrouvent inondées, notamment à Chastre, Walhain, Genappe, Tubize et Jodoigne où des coulées de boues sont encore constatées. Malheureusement, à Ittre, une personne décède après avoir été emportée par la crue d’un cours d’eau. En outre, l’E40 est inondée au niveau d’Alost en province de Flandre Orientale et à Anvers, le ring est bloqué à plusieurs endroits.

Entrée en crue du Hain à Walhain à la suite des orages. Crédit photo : H. Van Peel - RTBF Entrée en crue du Hain à Walhain à la suite des orages. Crédit photo : H. Van Peel – RTBF

Par la suite, des cellules apparaissent aussi sur la province de Liège, en donnant lieu localement à d’importantes accumulations d’eau, tandis que quelques orages surviennent également en province de Luxembourg. À Chaudfontaine en province de Liège, la crue subite d’un ruisseau inonde plusieurs habitations et emporte des véhicules.

Inondations à Chaudfontaine, en province de Liège, le 4 juillet 2021. Source : RTBF (auteur inconnu)Inondations à Chaudfontaine, en province de Liège, le 4 juillet 2021. Source : RTBF (auteur inconnu)

Ainsi, vers 13h00, les orages actifs sur la province de Liège s’alignent sur l’axe orageux appartenant au MCS qui poursuit sa route à travers la Flandre, mais il voit son activité électrique diminuer progressivement. Il évacue le pays vers les Pays-Bas en début d’après-midi. Dans l’intervalle, on note un nouveau petit système orageux sur la province de Luxembourg, se déplaçant lentement vers le Grand-Duché sans attirer une attention particulière.

Enfin, les relevés de précipitations ne sont pas remarquables, on a mesuré un maximum de 31 mm à Alost en province de Flandre Orientale. Mais les sols déjà saturés en eaux ne parviennent plus à absorber les pluies. En effet, déjà la veille (le 3 juillet 2021), des orages avaient touché la province du Brabant Wallon, avec des cumuls localement similaires et quelques inondations.