27/05/2017 – Orages mono et multicellulaires

Cette journée marque le premier jour d’une offensive orageuse qui durera du 27 au 29 mai 2017.
Tout commence par une ligne orageuse qui arrive sur la Belgique le matin, en provenance la Manche. Celle-ci se présente à la frontière entre la Flandre Occidentale et la France à 12h45, tout en avançant vers le nord-est. Toutefois, l’humidité étant insuffisante sur notre pays, ces orages se désagrègent petit à petit, pour disparaître complètement après 14h.
Par la suite, le soleil brille toute l’après midi et les températures s’envolent partout. Il est à noter qu’au cours de cette journée, beaucoup de stations météo s’approchent à quelques dixièmes de degrés de leur record mensuel. La plus haute valeur est de 33,3°C à Kleine Brogel (province de Limbourg). L’instabilité ainsi générée, la convection démarre aux alentours de 18h.
Une première cellule orageuse prend naissance à Essenbeek (province du Brabant Flamand) vers 18h40 et traverse l’est de Bruxelles à partir de 19h, pour finalement disparaître au nord-est de la ville à 19h45. D’autres orages se forment également sur une partie centrale du Brabant Flamand, mais ils ont une courte durée de vie.
Sur Gembloux (province de Namur), un orage quasi-stationnaire touche la ville et ses environs pendant une heure (entre 19h15 et 20h15) avant de se désagréger. De la grêle et de fortes pluies sont signalées sous cette cellule, en plus elle adopte des caractéristiques supercellulaires. Un particulier (donnée non-officielle) récolte par ailleurs 30 mm de pluie à son pluviomètre.
Orage monocellulaire sur la région de Gembloux (province de Namur), présentant toutefois des caractéristiques supercellulaires, le 27 mai 2017. Crédit photo : Benjamain KampourisOrage monocellulaire sur la région de Gembloux (province de Namur), présentant toutefois des caractéristiques
supercellulaires, le 27 mai 2017. Crédit photo : Benjamain Kampouris
Ensuite plusieurs cellules se forment, à l’est de Beaumont (province de Hainaut), Sur Ottignies-Louvain-La-Neuve (province du Brabant Wallon) et sur la région de Héron (province de Liège). Les deux premiers orages ont une courte durée d’activité, mais le dernier évolue en orage multicellulaire beaucoup plus actif.
Orage monocellulaire dans la région de Beaumont (province de Hainaut), le 27 mai 2017. Crédit photo : Jean-Yves FriqueOrage monocellulaire dans la région de Beaumont (province de Hainaut), le 27 mai 2017. Crédit photo : Jean-Yves Frique
En effet, vers 20h40 il arrive à Huy (province de Liège) où plusieurs toitures s’envolent à cause de fortes rafales de vent. Peu après, des chutes de grêles tombent à Ampsin, Wanze et Huccorgne (province de Liège), avec des grêlons de 1 à 2 cm de diamètre. De plus, la foudre s’abat sur une habitation à Jehay (province de Liège), provoquant un incendie.
 Orage multicellulaire sévissant sur la région de Huy, vu depuis Hemptinne (Province de Namur), le 27 mai 2017. Crédit photo : Fabienne NicolasOrage multicellulaire sévissant sur la région de Huy, vu depuis Hemptinne (Province de Namur), le 27 mai 2017. Crédit photo : Fabienne Nicolas
Après coup l’orage s’affaiblit pour disparaître au nord de Liège après 22h30. Une nouvelle cellule prendra le relais au nord-est de Tongres (province de Limbourg) pour disparaître vers minuit à la frontière hollandaise. Ceci marque la fin de la première journée de cette offensive.