10/05/2020 – Tornade

Le début de la saison orageuse est timide en Belgique durant cette année 2020. Seulement quelques journées ont vu des orages locaux et sans particularités toucher notre pays durant ces dernières semaines. À noter toutefois que le mardi 28 avril, une cellule traverse tout notre territoire depuis Lille au Limbourg, en passant par Bruxelles. Quelques chutes de grêle et de fortes précipitations l’accompagnent ainsi qu’une activité électrique assez élevée, mais son activité globale reste toutefois modérée.

Le dimanche 10 mai, des orages faibles à modérés frappent encore certaines régions. Une activité électrique significative est observée notamment en Lorraine (France) et dans l’est de la province de Liège. Toutefois, c’est bien plus au nord-ouest qu’une tornade parvient à se former, en province d’Anvers.

La situation synoptique est la suivante. La veille, le samedi 9 mai, un front chaud associé à une dépression secondaire en formation sur le Golfe de Gascogne remonte vers la Belgique. La nuit, ce front se heurte au flux de nord engendré par un anticyclone placé au large de l’Ecosse. Il est alors en travers de notre pays et se met à onduler.

En parallèle, une dégradation orageuse touche la France qui est située dans le secteur chaud. La dépression, activée par une goutte froide, apporte les conditions nécessaires. Des inondations surviennent en région parisienne et des orages supercellulaires se développent dans le centre et le sud-ouest de la France. Une tornade se forme également en Bretagne et cause des dommages importants.

Analyse de surface le 10 mai 2020 à 14h00. Source : KNMIAnalyse de surface le 10 mai 2020 à 14h00. Source : KNMI

Le 10 mai au matin, le front stationnaire se trouve toujours sur le centre de la Belgique tandis qu’une dépression de surface se creuse sur la frontière franco-belge. Celle-ci advecte de l’air doux et humide depuis la France sur une partie sud-est de notre pays. Alors que l’ouest et le centre connaissent un ciel couvert, l’est voit un ciel plus dégagé au sein de ce petit secteur chaud, avec quelques averses qui circulent localement. On relève par exemple 10,6 mm à Bierset (province de Liège).

En début d’après-midi, des orages parviennent aussi à se développer sur le sud et l’est, à la faveur d’une ligne de convergence, notamment en Gaume et dans les Hautes-Fagnes. Ils s’accompagnent de fortes pluies localisées. Buzenol (province de Luxembourg) enregistre ainsi 52,8 mm de précipitations, dont 45 mm en une heure (autour de 15h00). Le front stationnaire se déplace lentement vers ces régions, repoussé par l’arrivée d’un front froid par la mer du Nord, bien plus actif et marquant la limite avec de l’air polaire descendant sur le flanc est de l’anticyclone.

Néanmoins, au-devant, la dynamique est molle et l’instabilité faible à modérée. Nous sommes ainsi dans un marais barométrique. Pour ces raisons, aucune offensive sérieuse ne se produit, contrairement à la France qui connait encore de forts orages. De nombreux départements sont placés en alerte orange, voire rouge dans le sud-ouest de la France pour le risque d’inondations.

Dans le nord de la Belgique, d’autres orages se forment en province d’Anvers, bénéficiant notamment d’une petite ligne de convergence qui s’est mise en place. Les températures les plus élevées sont mesurées le long de la frontière hollandaise, avec entre 21°C et 22°C. À l’ouest de cet axe, on n’enregistre plus que de 13°C à 17°C.

Les cisaillements sont importants dans les basses couches, avec de part et d’autre de la ligne, un fort flux de nord et un faible flux de sud-est. Si on prend les données de la station d’Anvers, nous voyons parfaitement le passage de cette convergence. Entre 15h00 et 17h00, la température passe de 20,9°C à 15,8°C tandis que le taux d’humidité passe de 58% à 80%. Le vent, d’abord de secteur sud-sud-est, s’oriente au nord.

Carte illustrant la force et l'orientation du vent au sol en Belgique le 10 mai 2020 à 15h00. Le trait en pointillé montre la présence d'une ligne de convergence. Source : InfoclimatCarte illustrant la force et l’orientation du vent au sol en Belgique, le 10 mai 2020 à 15h00.
Le trait en pointillé montre la présence d’une ligne de convergence.
Source : Infoclimat

Il n’en faut pas moins pour qu’une tornade se forme au nord-est d’Anvers, grâce aux cisaillements présents dans les basses couches. Elle touche des champs et des prairies à Loenhout.

Vraisemblablement, sa durée de vie est de quelques minutes et aucun dégât n’est visible. Cependant, le tourbillon est parfaitement visible car les précipitations sont très faibles, ce qui est assez rare dans nos régions. Certainement de type landspout (tornade de type B soit non-mésocyclonique), il a été filmé par plusieurs témoins. Ci-après, un lien vers une vidéo reprenant les meilleures prises de vues est disponible : Tornado Loenhout.

Capture d'écran d'une vidéo de la tornade de Loenhout, le 10 mai 2020 vers 15h00. Source : Weerstation ZoerselCapture d’écran d’une vidéo de la tornade de Loenhout, le 10 mai 2020 vers 15h00.
Source : Weerstation Zoersel
Carte identifiant la zone touchée par la tornade de Loenhout du 10 mai 2020. Les deux flèches jaunes
montrent l’endroit des deux premières prises de vue reprisent dans le lien ci-haut.
Source : Google Maps.

La station météorologique de Zoersel, située à environ 15 kilomètres au sud de la zone touchée par la tornade, nous permet, grâce à sa webcam, d’avoir une bonne idée du temps qu’il a fait dans la région.

Après quelques petites éclaircies en matinée (10h35), sous une température déjà élevée, le ciel reste couvert tout au long de la journée. Malgré cela, la température continue de monter. L’après-midi, on devine la convection qui parvient à se mettre en place en dessous de la nappe d’altostratus à laquelle se mêlent quelques altocumulus (14h19). Et à 15h29, la partie sombre à droite est un “Embedded Cb”, un cumulonimbus orageux enclavé dans la chape nuageuse.

Captures d'écran de la webcam de la station météorologique de Zoersel.Captures d’écran de la webcam de la station météorologique de Zoersel.

Les orages à l’origine de la tornade engendrent également des inondations notamment à Edegem et à Aartsellaar, toujours en province d’Anvers. Des rues ainsi que plusieurs habitations sont sous eau. L’autoroute A12 a même dû  être fermée temporairement. On enregistre 21,8 mm à Kappellen, mais les plus fortes averses n’ont probablement pas été captées par les stations de mesures.

Ensuite, l’activité orageuse s’estompe durant l’après-midi alors que l’air maritime envahit progressivement le centre de la Belgique. À l’arrière, le temps devient venteux à cause de l’approche du front froid par la côte. Les rafales dépassent 80 km/h sur le littoral tandis que le vent souffle en tempête dans la Manche. En outre, quelques dégâts localisés sont observés, tels que des branches brisées et des arbres déracinés en Flandre.

Pour terminer, deux liens vers lesquels vous pouvez vous diriger pour obtenir davantage d’informations (en néerlandais) sont disponibles :