Aller au contenu

16-17/08/2018 – Orages violents et rafales descendantes

    Depuis une dizaine de jours déjà, la canicule qui concernait la Belgique a pris fin avec une série d’orages la nuit du 7 au 8 août, localement intenses, et quelques perturbations pluvieuses ont permis d’amoindrir les effets de la sécheresse. D’autres orages localement intenses sont survenus les 9 et 13 août.

    La journée du 16 août 2018 est assez quelconque et belle, avec des maximales de 25°C à 28°C. Un front froid assez marqué approche par l’ouest et gagne les Flandres en soirée. L’activité orageuse associée est dans un premier temps éparse et plutôt faible. En milieu de nuit cependant, plusieurs cellules orageuses connaissent une forte intensification sur l’est du département du Nord en France, aidées par une dynamique atmosphérique poussée. L’orage multicellulaire de type écho en arc qui en résulte traverse la Wallonie en suivant le Condroz avant de quitter le pays par les Hautes Fagnes en fin de nuit. Il s’accompagne d’une puissante activité électrique, de grêle mais surtout de violentes rafales descendantes qui causent de nombreux dégâts à la végétation et au bâti. Les régions de Beaumont, Walcourt, Mettet, Florennes, Yvoir, Hamois, Hamoir et Theux sont ainsi particulièrement touchées.

    La virulence de cet orage, assurément l’un des plus intenses de cette année 2018, surprend même les personnes averties car il se produit dans une atmosphère peu instable, mais où le couple convergence nette en basse couche – divergence marquée en altitude, conjugué au cisaillement des vents, aura permis le développement de ce système remarquable.

    D’autres orages moins soutenus se succèdent sur le centre-sud de la Wallonie jusqu’à l’aube, dont certains à nouveau bien électriques, mais cette fois-ci peu venteux et grêligènes.

    Pour en savoir davantage, un article complet est accessible via l’adresse suivante : 16-17/08/2018 – Orages sévères

    Éclair internuageux observé vers 2h30 associé à l’orage qui vient de frapper la région
    de Mettet et Florennes. Crédit photo : Hubert Maldague